· Conseils,Workout,Alimentation

Morphotype : les mésomorphes

Chose promise, chose due : aujourd’hui, on se concentre essentiellement sur les mésomorphes ! Inutile de rappeler que oui, tout le monde a un corps différent, mais savoir le reconnaître et savoir nous adapter à celui-ci est une autre histoire.

Êtes-vous mésomorphe ? Si c’est vraiment le cas, vous le saurez bien assez tôt grâce aux regards jaloux qu’on vous lancera. Effectivement, les mésomorphes ont le super pouvoir d’être naturellement bien construits sans pour autant mettre le moindre pied dans une salle de sport (les petits veinards !). De plus, ils ont la chance d’obtenir des muscles très rapidement. Si cette description vous ressemble, alors félicitations, vous avez touché le jackpot génétique ! Mais sachez que vous pouvez tirer le meilleur de votre ADN grâce à des petites astuces. C’est parti !

 

Ça veut dire quoi mésomorphe ?

 

Les termes techniques c’est bien beau, mais dans les faits, c’est quoi ? Comment on peut le remarquer ?

 

Rien de plus simple ! Les mésomorphes possèdent une très large ossature, de gros muscles et un physique naturellement sportif, athlétique. Les mésomorphes sont d’ailleurs le meilleur type de morphologie pour le culturisme. Pour eux, perdre ou prendre du poids est un jeu d’enfant. Ils sont également naturellement forts ce qui facilite la construction des muscles. Vous êtes plutôt orienté.e.s people ? Sachez alors que de nombreuses célébrités possèdent cette morphologie. S’agissant des femmes, on retrouve notamment Jennifer Garner, Halle Berry ou encore la célèbre joueuse de tennis russe, Anna Kournikova. Pour les hommes, les célèbres Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, George Clooney ou encore Bruce Willis sont de la partie.

 

Est-ce qu’il existe tout de même des problèmes liés à cette morphologie ?

 

Les mésomorphes ont peut-être eu de la chance avec une telle génétique, mais certains problèmes existent quand même (et oui, on ne peut pas tout avoir non plus !). Le plus important pour cette morphologie est d’obtenir un équilibre en protéines, en glucides et en matières grasses. Si vous êtes de type mésomorphe, vous deviendrez paresseux.euse.s, en surpoids et en mauvaise santé si votre assiette est déséquilibrée.

 

De plus, bien souvent les mésomorphes ne mettent pas assez de puissance dans leurs entraînements alors qu’ils en ont les capacités. Des séances chronométrées pour leur donner des objectifs à atteindre et augmenter leur intensité est alors préconisé.

L’alimentation :

Bonne nouvelle pour les mésomorphes ! Votre corps réagira bien à n’importe quel aliment sain que vous mangerez.

Vous pouvez manger une quantité modérée de glucides. Une ligne directrice de base à suivre pour les personnes mésomorphes serait de consommer des repas composés de 40 % de glucides complexes, 30 % de protéines maigres et 30 % de graisses saines. Par exemple, une assiette contenant des légumes tels que le chou-fleur et le brocoli, du poulet grillé et de l’huile d’olive sur du pain complet représenterait un plat de base pour ce type de corps.

Les mésomorphes qui ont un taux de graisse corporelle inférieur à 15 % devraient alors viser 6 g de glucides, 4 g de protéines et 1.2 g de graisse par kg de poids corporel les jours d’entraînement. Quant aux jours de repos, réduisez les glucides à 5 g. Un plus grand nombre de graisses saines constituera une source de gras pour les glucides sans risque de sensibilité à l’insuline qui peut vous faire stocker les graisses.

Et voici quelques autres petits conseils astucieux rien que pour vous :

Les petit-déj :

  • Les mésomorphes peuvent savourer une portion de flocons d’avoine avec des baies fraîches et des amandes tranchés.

Le déjeuner :

  • Une grande salade avec des légumes, des tomates, des concombres et des champignons constitue une bonne base, surtout si vous y ajoutez du quinoa, des haricots ou du poulet grillé pour les protéines maigres.
  • Pour obtenir des graisses saines, arrosez votre salade avec de l’huile d’olive ou en y ajoutant des graines de sésame.

Le dîner :

  • Il suffit de jumeler une portion de protéines, comme le saumon, avec des légumes sautés et une portion de grains entiers, comme le riz brun par exemple.
  • Les aliments faibles en gras comme le fromage cottage, associés à des fruits frais, constituent une collation saine.
Certes, les mésomorphes peuvent gagner de la graisse moins facilement que les endomorphes, mais plus facilement que les ectomorphes. Ainsi, ils ont besoin de surveiller leurs apports caloriques. Faites en sorte que les calories comptent en choisissant des aliments entiers plutôt que des aliments transformés, qui ont tendance à être plus riches en nutriments et plus faibles en graisses, sel et sucre malsains. Mettez aussi l’accent sur les légumes sans amidon, sur les fruits frais, les protéines maigres, les grains entiers, les produits laitiers à faible teneur en gras ou sans, et les noix.

Nutrition et entraînement

  • Les macronutriments :

Le corps mésomorphe fonctionne mieux avec un régime alimentaire équilibré, ce qui signifie que vous ne devriez pas restreindre certains aliments et que vous devriez avoir un régime alimentaire composé de glucides, de protéines et de graisses. La bonne composition des macronutriments serait donc de 40 à 50 % de glucides, 25 à 30 % de protéines et 25 à 30 % également pour les matières graisses. De plus, votre consommation d’aliments devrait être constante, alors mangez de manière égale, que ce soit les jours d’entraînement ou les jours de repos.

  • Les apports en glucides :

 

La majorité de vos glucides devrait être consommée au petit-déjeuner et après l’entraînement, lorsque votre corps en a le plus besoin.

 

Après l’entraînement, votre corps est dans un état anabolique et a donc besoin des glucides pour remplir de nouveau votre corps, et pour ne pas stocker les graisses. C’est alors le meilleur moment pour consommer des glucides, que ce soit le matin ou le soir. Assurez-vous tout de même que vos glucides proviennent de sources à faible indice glycémique, comme la patate douce ou l’avoine, plutôt que les glucides à indice glycémique élevé comme les glucides sucrés ou transformés.

Objectifs de conditionnement physique

On le sait, les mésomorphes sont très chanceux.euses d’avoir une génétique comme la leur. Cependant, si vous souhaitez empêcher votre corps de gagner en graisse, rien de mieux que le cardio et les exercices de poids pour obtenir des muscles maigres.

 

  • Le cardio :

L'obtention d’un physique maigre pour un mésomorphe nécessite des séances de cardio régulières pour éviter le surplus de graisse. Faire 30 à 45 minutes d’exercices cardiovasculaires trois à cinq fois par semaine devrait faire partie de votre routine d’exercice.

Pour les mésomorphes qui transportent moins de graisse corporelle, ils peuvent réduire leurs séances de cardio à deux fois par semaine. Pour de meilleurs résultats afin de diminuer la graisse corporelle, l’entraînement par intervalle cardio ou l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) est recommandé deux à trois fois par semaine. L’entraînement par intervalles consiste à alterner des rafales d’activités intenses suivies d’intervalles d’activités plus légères.

 

L'ajout d’une ou deux séances d’entraînement cardiovasculaire ou d’aérobie peut ne pas brûler autant de calories que le HIIT. Cependant, ce n’est pas aussi exigeant pour le corps et ça vous permet d’éviter le surentraînement et de diminuer également le risque de blessure.

 

Et pour plus d’infos sur le HIIT, Surveillez le blog, un article arrive bientôt.

  • Poids et haltères :

Si vous êtes débutant.e.s, il est préférable de commencer un programme de poids complet, c’est-à-dire travailler le haut et le bas du corps en même temps. À l’inverse, si vous êtes un haltérophile expérimenté, vous pouvez suivre un programme de musculation (poitrine et triceps, dos et biceps, jambes et épaules à des jours différents).

 

Les séances d’entraînement avec poids et haltères devraient être très stimulantes, car votre morphotype peut y faire face. Assurez-vous tout de même de varier vos exercices et de changer vos séances d’entraînement pour stimuler votre corps et obtenir de réels résultats.

Et le repos dans tout ça ?

Il est important d’avoir au moins un jour de repos. Tout le monde a besoin d’au moins une journée pour permettre à votre corps de récupérer. Cela aidera à prévenir des potentielles blessures ou du surentraînement.

N'oubliez pas qu’il s’agit là que de conseils, et que le corps de chacun réagira d’une façon différente face aux exercices. Si vous gagnez plus de muscle que vous ne le voudriez, alors il suffit de réduire les séances de poids et d’augmenter votre cardio. C’est votre corps, alors faites ce qui vous paraît être le meilleur pour lui et surtout pour vous !

Acceptez votre morphotype tel qu’il est, et remerciez-le car c’est quand même chouette d’être mésomorphe après tout !

La suite de notre dossier par ici : article Endomorphes

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly